Collection Architectures

Marcel Roncayolo, Jean-Charles Blais

Martigues

Regards sur un territoire méditerranéen

Martigues

Contributions de Paul Nelson, Italo Rota, Antoine Grumbach et Jean-Christophe Bailly ; photographies de Franck Buschardt et Georges Xuereb.  

Collection : Architectures
32 × 32 cm, 96 p., 147 photographies, dessins, cartes et plans en quadrichromie, 1999.
ISBN 2-86364-095-X
Prix : 9 €

  • Imprimer la fiche

Comment regarder une ville ? Pour appréhender la présence de la ville contemporaine il faut revisiter la mémoire des lieux et la nature des territoires. Martigues, ville maritime, a traversé le xxe siècle en combinant son littoral méditerranéen remarquable par la variété de ses aspects, sa tradition industrielle et portuaire constituant un monde à part entière et le noyau urbain ancien se démultipliant en sites et formes d’habitats de la modernité. Marcel Roncayolo et Jean-Charles Blais mènent ici une expérience croisée inédite afin de déchiffrer la ville, en s’appuyant sur l’exemplarité de ce territoire pour établir ensemble un nouveau langage et « parler de la ville ». L’historien traverse le temps des transformations jusqu’à la ville contemporaine à partir d’une alternance mettant en scène l’histoire et la géographie des lieux. Il utilise notamment la précision d’une cartographie qui s’enrichit au fil des siècles des représentations picturales sensibles et didactiques (Loubon, Ziem, Dufy, Derain...). Ses analyses s’attardent sans nostalgie sur l’image fixée par le photographe, témoin du patrimoine vivant. En contrepoint, le peintre, à l’écoute des lieux habités et des paysages, a choisi de « re-dire » la ville, composant avec le nom des lieux, les photos peintes, les formes et photoformes pour écrire son « projet pour Martigues ». Martigues, ville de mémoire et « île du Moderne », se confronte également au regard des utopistes, architectes et écrivains avec les contributions de Paul Nelson, Italo Rota, Antoine Grumbach et Jean-Christophe Bailly.