À paraître

Zack Scott

Apollo

L’histoire visuelle de la plus grande aventure humaine

 

Collection : Hors collection

ISBN 978-2-86364-352-5

  • Imprimer la fiche
  • Un extrait 

Le 21 juillet 1969, les Américains Neil Amstrong et Buzz Aldrin réalisent, en marchant sur la Lune, l’un des plus grands accomplissements de l’humanité. Derrière cet exploit : le projet Apollo, aux moyens financiers et techniques colossaux. Pris dans l’histoire de la guerre froide qui oppose les États-Unis et l’Union soviétique, ce projet de conquête spatiale est un enjeu à la fois technologique et géopolitique considérable. Il passionne alors, et passionne toujours.
Le programme américain Apollo, dont l’histoire est ici minutieusement restituée, ce sont, de 1961 à 1972 : 17 missions, 12 astronautes, 24 billions de dollars et jusqu’à 400 000 employés ! Avec Zack Scott, qui s’est plongé dans les archives aujourd’hui publiques de la Nasa, Apollo, c’est un livre de 160 pages qui montre, par le moyen de centaines de schémas, plans, portraits, ce que furent ces missions hors normes. Servi par une maquette très originale, il explore la dimension technique des opérations, de même qu’il révèle des faits véridiques et des personnalités incroyables.
Aux États-Unis, Apollo était le troisième programme d’envoi d’un homme dans l’espace. Le premier, le projet Mercury, dura de 1958 à 1963. Son objectif était d’envoyer un engin habité en orbite autour de la Terre, ce qui fut fait à quatre reprises. Une fois que la Nasa avait fait la preuve de ses capacités à envoyer un homme dans l’espace, elle lança le projet Gemini, qui allait être mené en parallèle du projet Apollo, de 1961 à 1966. Sa mission était de tester les techniques de voyage spatial qu’allait nécessiter Apollo.
Les projets Mercury et Gemini avaient préparé au mieux les scientifiques, les ingénieurs et les astronautes de la Nasa, mais d’autres enjeux se profilaient avec Apollo. Avec la détermination et les efforts coordonnés des centaines de personnes qui soutenaient les missions, le programme Apollo allait devenir le pinacle de l’aboutissement humain.